Brèves de comptoir

* La connerie
C’est toujours les cons qui l’emportent. Question de surnombre.
Mieux vaut se taire et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute sur le sujet.
L’intelligence artificielle n’a aucune chance en face de la stupidité naturelle.
Le ridicule ne tue pas, mais il t’a bien amoché.
Un égoïste, c’est quelqu’un qui ne pense pas à moi.
Si il y avait un concours de la connerie, t’es tellement con que tu finirais deuxième.

* La laideur
A quoi bon tuer des baleines si c’est pour maquiller des thons ?
L’homme descend du singe, le singe descend de l’arbre, et vue ta gueule t’as du rater des branches.

* L’alcool
L’alcool tue, certes, mais combien sont nés grâce à lui ?
L’alcool est un ennemi. Et fuir l’ennemi, c’est lâche…
Peu importe que le verre soit à moitié plein ou à moitié vide, l’important c’est qu’il en reste dans la bouteille.
Pour savoir qu’un verre était de trop, encore faut-il l’avoir bu.
Je ne parlerai qu’en présence de ma Vodka !

* Divers
5 fruits et légumes par jour, ils me font marrer. Moi, à la troisième pastèque, je cale.
Le succès n’est qu’un échec raté.
Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde.
Elle est tellement bavarde qu’elle arrive à se couper la parole
La majorité du temps, le bug est assis entre le clavier et la chaise

Laisser un commentaire