Céline Bourragué

Céline Bourragué

Digital Manager

Des prénoms pour Dame Nature

Ne vous-êtes vous jamais demandé pourquoi les ouragans et autres tempêtes portaient tous des prénoms ? Moi si et malheureusement presque à chaque fois que Dame Nature sévit et nous envoie ses petits. N’ayez crainte, aujourd’hui il ne se passe rien et j’espère ne pas jouer l’oiseau de mauvaise augure mais je repense à ce pourquoi.

Et bien, tout d’abord pour les différencier. En effet, il est tout de même plus aisé de nommer une tempête que de parler d’elle en la désignant par son lieu d’attaque, sa force et sa date. De plus, c’est moins choquant je pense tant le souvenir de son prénom est déjà bien dur.

Nous devons ces baptêmes à Karla Wege qui en 1954 proposa de nommer les anticyclones et dépressions causant des désastres en Europe.

Lors des années paires, les dépressions reçoivent des noms féminins; ces noms étant masculins lors des années impaires. Les anticyclones sont baptisés à l’inverse. Et depuis 2002, il est possible d’acheter des noms, les fonds étant reversés aux instituts météorologiques. Ainsi, une dépression coûte 199€ et un anticyclone 299€.

1 Comment

  1. Mimi

    Avant 1979 les ouragans ne portaient que des prénoms féminins. Ce qui était totalement injuste. Les mecs aussi peuvent être des catastrophes. Heureusement ce n’est plus le cas les prénoms sont donnés en alternance.
    Les noms des ouragans, cyclones, dépressions et autres typhons, qui ont été remarquables par les dégâts causés, ne seront plus attribués, ils ont été retirés de la liste afin de ne pas les confondre avec d’autres de moindre importance. Il n’y aura pas d’autre Katrina.

DROP A COMMENT